Retour à la liste des Brèves


De nouvelles éclusées en Dordogne cet été

Le 12 août 2007

Nouvelles des éclusées la Dordogne

L’AIDSA a été informée par différents correspondants des dégâts très importants sur la faune aquatique observés sur la Dordogne par suite du passage brutal d’un débit moyen de 140 à 15 mètres cube par seconde. Ces variations brusques ont entraîné l’échouage de nombreuses espèces de poissons, batraciens, amphibiens et insectes aquatiques qui peuplent la rivière et constituent sa richesse. Et les remontées de saumons qui s’annonçaient prometteuses ont été brutalement stoppées. Nous comprenons que les loueurs de canots aient besoin de quelques plages découvertes, mais nous ne comprenons pas la brutalité de ces manœuvres qui se traduisent par un immense gâchis sur le réseau Dordogne. Nous souhaitons vivement qu’Electricité de France prenne des mesures positives pour réduire l’impact de ces éclusées, qu’elle étudie des démodulations plus progressives pour atténuer leurs effets, qu’elle mette en place des opérations pilotes pour tester des solutions alternatives en terme d’équipement hydraulique pour réduire les éclusées, qu’elle participe à la recherche de solutions innovantes pour la gestion de la faune piscicole sur la Dordogne et ses affluents. La chaîne hydroélectrique de la Dordogne doit être gérée de manière plus équilibrée et douce, un programme de soutien plus actif de la part d’EDF à la restauration des écosystèmes s’avère indispensable. Or, nous constatons en consultant le site d’EDF international que cette société met en œuvre des solutions innovantes, mais à l’étranger ! Bravo pour ce dynamisme, il convient de l’appliquer dans l’hexagone également et notamment sur le bassin de la Dordogne.

Lettre addressée, le 12 août 2007, à Electricité de France

Jean-Pierre Tane, Président de l’AIDSA